Site de type portail coopératif

Accueil > Vin > Actualités > Naissance du Label Oenotourisme

Premiers Prix Nationaux de l’Œnotourisme

Naissance du Label Oenotourisme

Communiqué de presse du Secrétariat d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des PME, du tourisme

Publié le : jeudi 9 février 2012, par Franck Berrekama


18578=Franck Berrekama Sommelier Conseil De Pays

L’œnotourisme ou tourisme viti-vinicole est le fait de voyager par agrément tout en découvrant des régions viticoles et leurs productions.

les vins :
dégustations, apprentissage de l’œnologie, de l’analyse sensorielle, de la sommellerie ;

les métiers et techniques de la vigne et du vin :
visite de caves, de chais, de vignobles, rencontre avec les propriétaires, maîtres de chais, les vendangeurs ... ;
la connaissance des cépages, des terroirs, les classifications et appellations ;

le patrimoine historique et culturel :
visite de musées (musées du tire-bouchon, des étiquettes…), découverte des architectures (châteaux, domaines, chapelles, chais…)… Saint-Émilion est inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité (sur l’intégration des paysages viticoles).

la gastronomie ;
le bien être avec la vinothérapie ;
les activités sportives et de loisirs : promenades et randonnées dans les vignobles, survols en montgolfière ou en avion.

Ce 17 décembre, Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat au Tourisme annonçe la création du label qui permettra d’identifier des territoires qui proposent une offre touristique sur le thème du vin.

Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme remet officiellement au Ministre le cahier des charges définissant le label (dont le nom est encore à l’étude - "Vignobles et découvertes" a été proposé).

Ce cahier des charges veut être "la première tentative d’un document opérationnel visant à qualifier des destinations" et a "vocation à évoluer au gré des différentes attributions, selon les retours qui pourront être formulés par les acteurs qui en bénéficieront".

PNG

L’enjeu du label, attribué pour une durée de 3 ans, est de développer :
- l’efficacité touristique des destinations viticoles par une meilleure mise en valeur des richesses et la mise en réseau de ces acteurs ;
- l’image, la notoriété et les ventes (notamment vers une clientèle nouvelle) pour tous les acteurs de la filière du tourisme viticole.

L’objectif du label est d’offrir plus de lisibilité à la clientèle individuelle ou de groupe, française et internationale, et plus de visibilité à la destination :
- en identifiant sur une région ou un bassin viticole, la ou les destination(s) phare(s) proposant un produit complet, associant tout ce qui participe à l’attractivité de la destination : son vignoble, son patrimoine, des activités de loisirs, de bien-être et santé, des événements culturels, sportifs, d’affaires, de l’hébergement, de la restauration ;
- en assurant aux clients une qualité d’accueil et un esprit de partage lui donnant les clés de compréhension de l’univers du vin, tout en prônant la consommation responsable ;
- en favorisant les synergies d’actions entre les différents acteurs.

Le label est ainsi représentatif de valeurs spécifiques : goût de la transmission, authenticité, plaisir d’accueillir, esprit d’ouverture, mise en valeur du patrimoine, consommation responsable...

Le label sera attribué à une destination et aux composantes de cette destination. La candidature, puis la gestion et l’animation du label sur le territoire identifié est confiée à un porteur de projet ensemblier, qui regroupe les différents acteurs par une convention partenariale.

La destination doit être un territoire à vocation touristique et viticole d’un périmètre de 30 km environ (l’espace géographique est toutefois donné à titre indicatif car c’est la pertinence et la cohérence du projet de destination qui sera avant toute chose évaluée) et doit proposer une sélection de prestations.

Ces prestations - qualifiées pour leur niveau de qualité et leur lien avec le vignoble - comprennent au moins de l’hébergement, de la restauration, des caves ouvertes au public, la découverte de sites patrimoniaux (naturels, culturels, relatifs à la découverte de savoir-faire), des offices de tourisme et des structures réceptives proposant des journées ou séjour de découverte autour du vin.

D’autres prestations peuvent également être proposées : événement associant l’univers du vin, activités sportives ou de loisirs, activités de bien être et de santé.

Les exigences relatives aux différents prestations sont précisées par le Cahier des Charges.

Le 27 janvier 2010, sera lançé un appel à candidatures des destinations désireuses de se positionner (en même temps que seront proclamés les Prix de l’Oenotourisme).

Le Conseil Supérieur de l’Oenotourisme sera, avec l’appui d’Atout France, appelé à sélectionner des dossiers de candidatures et à les proposer aux Ministres de l’Agriculture et du Tourisme, de manière à ce qu’une première série de labels soit attribuée pour l’été prochain.

Rédaction : Franck BERREKAMA, Sommelier Conseil De Pays Provence infos
- Mail : franck@berrekama.com
- Web : www.berrekama.com